Inclassable
Ecrivez le premier commentaire !

Re-blog

Une créativité par-delà l’imaginable (chroniques ciné, portraits du quotidien, humeur politique…), des milliers de lecteurs tenus en haleine (jusqu’à 5 commentaires par post), des financiers fébriles à l’idée de figurer dans mes liens publicitaires (j’ai touché 12 € mensuels de la part de la marque allemande de sous-vêtements Elmut Bill pendant plus d’un an ; mais c’est fini tout ça, on ne me reprendra plus la main dans la culotte du grand capital). Malgré ces prouesses hors du commun, un grand silence est tombé sur ce blog pendant de très longs mois.

Le boulot et les bébés sont bien sûr la véritable raison. Et peut-être aussi un manque d’enthousiasme faute de discipline (ben oui, en ne forgeant pas on ne devient pas forgeron). Ou encore une mollesse écrasante faute de réel projet éditorial (les blagues de Truffon, ça fait encore rire quelqu’un ?). Mais si ça se trouve, de la même façon qu’on ne rend pas service à la collègue Josiane en feignant de ne point voir la feuille de laitue qui lui est restée entre les incisives, on a voulu m’épargner en me parlant de tout sauf de la laideur du design passé (cherchez pas, c’est détruit). C’est pourquoi j’ai passé un certain de temps à faire un joli truc mais avec des décors pas trop précaires, histoire que les invités puissent se balancer d’avant en arrière sur leur chaise, sans néanmoins se fracasser la tronche sitôt expiré le premier soupir de plaisir… on l’aura compris: j’ai soigné le graphisme et le CSS sans m’asseoir sur le PHP et MySQL pour autant. C’est beaucoup plus clair ainsi.

Bref, je vais m’imposer une discipline par un post quotidien ou la simuler par anti-datage (si ça se trouve c’est précisément ce que j’ai fait pendant ces mois de silence : un bon gros tas de posts accumulés dans l’ascèse la plus totale et balancés au compte-goutte à compter de maintenant. Je suis peut-être MORT à l’heure qu’il est (viiiiiite : envoyez-moi des commentaires pour voir si je réponds)). Je vais établir de véritables perspectives éditoriales : encore plus de chroniques LES GENS, un feuilleton à venir sur les risques psychosociaux… Et je me suis d’ores et déjà fait bien fait chier plaisir en concevant un joli site/blog digne d’un sociologue à la cool : « détendu mais précis », comme me l’a dit une étudiante récemment au sujet d’une conférence que je venais de faire.
Sous la bannière des plus grands (y compris un qui n’en est pas mais qui pour le coup est mon archétype à moi de « détendu mais précis ») le blog redémarre… dès demain (ben oui j’ai écrit « un post par jour »).

Cette entrée a été publiée dans Inclassable, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>