Littérature | Politique | Sociologie
Ecrivez le premier commentaire !

Huxley Vs Orwell : victoire à long terme

C’est le débat fondamental des sciences politiques. Comment dompter le peuple ? En l’effrayant et en le brutalisant OU en lui offrant des jeux et du confort ? Compression ou dilatation ? Orwell ou Huxley ? L’histoire montre que toutes les compressions finissent par susciter la révolte. La dilatation semble en revanche avoir un avenir éternel, moyennant un peu de compression ici et là (en gros : un iPhone 4 pour faire plaisir aux travailleurs auto-exploités, un peu de prison pour la poignée de coquins qui les volent).

Ce qui se passe ces temps-ci dans les pays arabes en révolte le montre : la mise à mal d’un régime autoritaire ne semble pas avoir d’autre débouché que la quête d’une société de la dilatation (seules les victimes directes ou indirectes d’un régime autoritaire peuvent se satisfaire de cette libération sans avoir besoin d’autre chose ; c’est donc une source de plaisir qui, socialement, ne peut durer qu’un temps).

Illustration parfaite en image…

Textes de « Amusing Ourselves to Death : Public Discourse in the age of Show Business » de Neil Postman

Original bande dessinnée (eng) : Stuart Mc Millen
http://www.recombinantrecords.net/2009/05/24/amusing-ourselves-to-death/

Traduction française :
http://aulapinblanc.blogspot.com/2010/07/huxley-vs-orwell.html

Cette entrée a été publiée dans Littérature, Politique, Sociologie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>