Politique | Sociologie
2 commentaires

« Y a pas de petit personnel chez nous »

En conclusion d’une réunion de validation de questionnaire, une élue du personnel tient à nous exprimer sa satisfaction en constatant que les questions abordées collent tellement à leur activité qu’elle se demande même si nous n’avons pas réalisé une pré-enquête chez eux pour avoir pondu un tel bijou. Modeste et honnête, je réponds qu’il suffit souvent d’ajouter quelques questions bien ciblées à une base standard car finalement, sur les grands thèmes, chacun s’y retrouve.

L’expert – Vous savez, par exemple pour l’autonomie, le grand médecin chef est concerné tout autant que la petite vendeuse chez vous. Ce sont les mêmes questions, mais bien sûr l’un et l’autre ne mettent pas les mêmes choses derrière.
L’élue du personnel – Ah non, chez nous il n’y a pas de « petite vendeuse ».
L’expert – Si vous voulez…

Continuer la lecture

Publié dans Politique, Sociologie | Marqué avec , , , | 2 commentaires
Cinéma
Ecrivez le premier commentaire !

5 jours, 7 films

Sans enfants dans les pattes et gavé d’action (les 7 saisons de The Shield avalées en juillet), j’étais mûr pour quelques films d’auteur (avec lesquels j’entretiens des rapports courtois dénués de servilité).
Dogville
La Bostella
Dolls
Dimanche : Dogville
Dimanche aussi : La Bostella (je voulais vérifier si ça me plaisait autant qu’à la grande époque d’il y a 10 ans : et la réponse est juste en dessous de OUI)
Lundi : Dolls
Mardi : Un nouveau russe
Mardi aussi : Sans identité (c’est l’intrus, ce n’est pas un film d’auteur vu que c’est tiré d’un roman (et vu aussi que c’est naze, mais bon, ça, ce n’est pas un critère formellement acceptable), film tiré d’un roman donc, roman que j’avais d’ailleurs lu, si bien que le nom de l’auteur croisé avec les premières minutes du film m’ont amené à m’auto-spoiler, lamentable mésaventure puisque le seul intérêt de ce navet reposait sur le twist final)
Mercredi : Printemps, été, automne, hiver… et printemps
Jeudi : A very british gangster

Ce festival en solo m’amène à distribuer des prix, sans pour autant être en mesure de départager les œuvres.

Un nouveau RussePrix d’alignement des vilaines bobines

Un nouveau Russe pour les traits durs des bureaucrates moscovites

La Bostella avec les gros poilus maquillés en putes, le demi-triso sans articulations cervicales et les villageois du cru sur-équipés en moustaches épaisses et cigares mâchonnés

Dogville pour les péquenots aux tronches dévastées par l’alcool et les travaux des champs, jamais aussi attendrissants qu’au moment de violer leur victime en monnayant la moralité de leur crime par un soi-disant « droit à compensation » Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés
Littérature | Politique | Sociologie
Ecrivez le premier commentaire !

Huxley Vs Orwell : victoire à long terme

C’est le débat fondamental des sciences politiques. Comment dompter le peuple ? En l’effrayant et en le brutalisant OU en lui offrant des jeux et du confort ? Compression ou dilatation ? Orwell ou Huxley ? L’histoire montre que toutes les compressions finissent par susciter la révolte. La dilatation semble en revanche avoir un avenir éternel, moyennant un peu de compression ici et là (en gros : un iPhone 4 pour faire plaisir aux travailleurs auto-exploités, un peu de prison pour la poignée de coquins qui les volent).

Ce qui se passe ces temps-ci dans les pays arabes en révolte le montre : la mise à mal d’un régime autoritaire ne semble pas avoir d’autre débouché que la quête d’une société de la dilatation (seules les victimes directes ou indirectes d’un régime autoritaire peuvent se satisfaire de cette libération sans avoir besoin d’autre chose ; c’est donc une source de plaisir qui, socialement, ne peut durer qu’un temps).

Illustration parfaite en image… Continuer la lecture

Publié dans Littérature, Politique, Sociologie | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire
Les gens | Sociologie
Ecrivez le premier commentaire !

Océanosaures 3D : D comme demeurés

L’autre jour je suis allé voir Océanaures 3D à la Géode, accompagné d’un petit garçon de 4 ans, a priori le mien. Je passe sur les détails du petit garçon qui est tombé en avant en se penchant pour essayer d’attraper les bonbons qu’il voyait voler sous son nez (euh… c’est vraiment le mien ?).

Au moment de quitter la salle, quelques commentaires pointus se font entendre. Des enfants pâlots plissent les yeux derrière leurs grosses lunettes et une fois bien concentrés, assènent des vérités bien senties à leurs parents. Qu’il est bon de voir ces derniers s’ébahir, songeant que décidément cet abonnement à Sciences & Vie Junior était une excellente idée, puisque ces lectures allaient jeter leurs rejetons directement dans les bras du CNRS. Mais en attendant ce formidable moment de consécration intellectuelle, les forts-en-thème se font immanquablement bousculer par d’autres enfants, qui hurlent : « ouah, mon préféré c’était le gros, t’as vu, hein, t’as vu !?! ». Continuer la lecture

Publié dans Les gens, Sociologie | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire
Politique | Sociologie
Ecrivez le premier commentaire !

« Je ne discute pas avec Moscou »

Lors d’une restitution d’expertise, un Inspecteur du Travail a livré une anecdote à propos de sa première rencontre avec un employeur. Un établissement connaissait un grave conflit social suite à un incident à la fois très trivial et terriblement politique.

Le contremaître avait décidé de verrouiller les toilettes et de conserver la clé sur lui. A moins de pisser dans leur casquette, les ouvriers devaient donc impérativement passer par lui pour se soulager. La révolte grondait mais le contremaître campait sur ses positions d’homme incontournable et souhaiter mener jusqu’au bout sa chasse aux tire-au-flanc. L’Inspecteur novice est dépêché sur place, sommé de régler avant explosion ce conflit de dame-pipi. Le patron déboule alors de son bureau et lâche : « Je ne discute pas avec Moscou ».

Continuer la lecture

Publié dans Politique, Sociologie | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire
Politique
Ecrivez le premier commentaire !

Exploiteur, c’est mieux sans visage

Benoist Apparu, Secrétaire d’Etat au logement, soucieux de montrer que l’UMP protège les petites gens des gros exploiteurs, annonce que les propriétaires qui pratiquent des loyers abusifs (ex : 900 euros mensuels pour une chambre de bonne de 10 m2) vont être plus taxés.

Comme quoi, les petits exploiteurs sans intermédiaire servent bien à faire oublier que la vraie exploitation est le fait de grands propriétaires dissimulés derrière la comptabilité anonyme des grandes firmes. Des taxes montant à 70% des gains, le mot « spéculation », la volonté de mettre de la transparence dans la fixation des prix, ça vaut pour les exploiteurs qui sont en interface directe avec les exploités. Aucun rapport avec quelqu’un comme Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH et bon copain de Sarkozy, affichant au récent classement Forbes une fortune de 41 milliards de dollars…

On nous rebat les oreilles avec ces histoires de « capital » dématérialisé, mondialisé, bref, insaisissable. Il y en a certains dont les poches sont pourtant tellement remplies que c’est très palpable, très localisable… et donc très saisissable. On rétorquera alors par le triple argument classique :

1- on ne peut pas relever indéfiniment le montant d’imposition
2- ces sous, les riches font vivre l’économie avec
3- trop d’impôts fait partir les contribuables

… ce qui nous fait trois jolies occasions pour de nouveaux billets de ce blog.

Publié dans Politique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire
Politique
Ecrivez le premier commentaire !

Badinter, caution morale du PS

France Inter, lundi 07 mars, 8h40. Robert Badinter livre, comme souvent, un discours impeccable et vibrant au sujet de la ségrégation morale subie par les Français de confession musulmane (à partir de 4 min 19 sur la video).

Le propos découle du récent sondage donnant Marine Le Pen en tête pour le premier tour des élections présidentielles (face à Martine Aubry et Nicolas Sarkozy). Les mots de Badinter claquent. En gros : choisir Mme Aubry, c’est déjà biaiser le sondage… Sous-entendu : retenir Dominique Strauss-Kahn comme candidat socialiste aurait peut-être produit d’autres résultats.

Peu importe, à la limite, car la sociologie politique nous enseigne que les sondages ne reflètent pas un « authentique » futur mais un futur tel que le présent amène à l’anticiper, impliquant donc les problématiques du moment, les candidatures officialisées ou non, et bien sûr le fait de se poser réellement la question posée par le sondeur (c’est bien pour ça que les sondages électoraux ont plus de chance de se rapprocher de la vérité au fur et à mesure qu’ils se rapprochent de la date). Les instituts de sondage ont besoin de publicité. Il faut des coups d’éclat pour cela. Contrairement à l’impression que cela donne, les sondages politiques ou d’opinion – commandés par les partis politiques ou par la presse – ne constituent qu’une partie marginale du chiffre d’affaires des instituts. Par contre c’est une vitrine soignée pour leur véritable fond de commerce : les études marketing, consommation, etc.

Ce n’était que l’amuse-gueule. Arrive ensuite l’essentiel. Extraits choisis (en limitant les passages un peu trop « éducation civique » raplapla).

A la faveur du rappel constant « délinquance », « insécurité », « immigration » et, pourquoi ne pas le dire « musulmans », on arrive – je rappelle qu’il y a en France à peu près 6 millions de musulmans, dont la plupart sont des citoyens français – on arrive à isoler, à stigmatiser ou à ce qu’ils se ressentent comme tels, des millions de Français [...] A quoi tous ces colloques sur l’identité aboutissent, à quoi est-ce qu’on nous prépare (on camoufle ça avec « l’Islam & la Cité »), sinon à donner le sentiment à ces femmes et à ces hommes qu’ils sont mis à part ? Une espèce se ghettoïsation morale. C’est insupportable. Et il est temps d’en finir avec ça. [...] Eh bien oui, il y a une délinquance dont une partie [est la fait d'individus éventuellement musulmans]. Eh bien oui et alors ? En quoi est-ce que ceci concerne ces millions de citoyens français ? Je rappelle ce que nous sommes une République laïque, dans laquelle il ne doit y avoir AUCUNE distinction en fonction de la religion. Alors assez ! J’ai entendu à ma grande stupéfaction parler de « citoyens français, de compatriotes d’ORIGINE musulmane ». Ça m’a ramené, moi, 60 ans en arrière, quand il y avait des Français ou des non-Français d’origine juive. Qu’est-ce que c’est que ça dans la République française ? Assez. Il faut finir avec cette agitation

Continuer la lecture

Publié dans Politique | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire
Sociologie
Ecrivez le premier commentaire !

Vieillards sous bonne garde passe à la moulinette de France Culture

Affiche de Mai 68

[Ecouter directement l'émission au lieu de lire ce texte inutile]
La chose est difficilement admissible, on m’attend au tournant pour tout ce qui est ricanement gratuit, mais là il faut s’y résoudre, ce qui suit n’est PAS un portrait moqueur des auditeurs de la radio savante, parmi lesquels on compte probablement de jeunes gens plein d’entrain, quelques rombières de salon et un nombre non négligeable de professeurs radoteurs.

Vieillards sous bonne garde n’est pas un complot crypto-radiophonique (du genre « tant qu’ils écoutent la radio, ils n’iront pas sur-peupler les guichets de La Poste »). C’est juste un livre, et comme je l’ai écrit, maintenant il faut bien que quelqu’un le lise. Chacun son boulot. J’ai donc accueilli avec plaisir l’invitation de Jacques Munier pour son émission « A plus d’un titre », ce mercredi 02 mars 2011. Pour les pressés d’en finir avec moi, voici le lien qui redirige vers le lecteur audio de France Culture (attention, je n’interviens que dans la seconde partie de l’émission, mais la première invitée s’écoute très bien). Continuer la lecture

Publié dans Sociologie | Marqué avec , , | Laisser un commentaire
Cinéma
Ecrivez le premier commentaire !

(500) Days of Summer (de Marc Webb)

500 jours ensemble afficheLa fille Summer est une fieffée saloperie. A trop traquer la comédie-originale-mais-en-fait-pas-tant-que-ça, on passe à côté du portrait psychologique discrètement impitoyable de cette fille qui ne sait pas ce qu’elle veut en amour, ou plutôt qui fait ce qu’elle veut quand ça lui chante, qui définit son couple comme un truc qui n’existe pas vraiment. Mais tout en laissant la porte ouverte à un éventuel espoir d’amour entier, ouverture que l’amoureux d’en face ne peut que voir comme un tapis rouge qui a juste un peu de peine à être déroulé. Or ce petit espoir n’est rien d’autre que le « Je t’aime… BIEN » dans sa version « Je ne te le dis pas pour que tu décroches en douceur mais parce que dans le fond ça me fait du bien que tu t’accroches ». Continuer la lecture

Publié dans Cinéma | Marqué avec , | Laisser un commentaire
Inclassable
Ecrivez le premier commentaire !

Re-blog

Une créativité par-delà l’imaginable (chroniques ciné, portraits du quotidien, humeur politique…), des milliers de lecteurs tenus en haleine (jusqu’à 5 commentaires par post), des financiers fébriles à l’idée de figurer dans mes liens publicitaires (j’ai touché 12 € mensuels de la part de la marque allemande de sous-vêtements Elmut Bill pendant plus d’un an ; mais c’est fini tout ça, on ne me reprendra plus la main dans la culotte du grand capital). Malgré ces prouesses hors du commun, un grand silence est tombé sur ce blog pendant de très longs mois. Continuer la lecture

Publié dans Inclassable | Marqué avec , | Laisser un commentaire